PARCOURS NAPOLEON National Army Museum

Texte

Buste de Napoléon

Texte

Ce buste est présenté dans la Battle Gallery.

National Army Museum Out of Copyright / Notice

La 1e bataille d’Aboukir (1798)

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

Caricature de Napoléon et Pitt

Texte

National Army Museum Out of Copyright / Notice

Nelson et Wellington

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

Ordre des Deux-Siciles

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

La traversée du Niemen (1812)

Texte

National Army Museum Out of Copyright / Notice

La bataille de Vittoria (1813)

Texte

National Army Museum Out of Copyright / Notice

Le retour de l’île d’Elbe (1815)

Texte

National Army Museum Out of Copyright / Notice


Waterloo

Maquette du champ de bataille de Waterloo le 18 juin 1815 à 19h45

Texte

Cette maquette est présentée dans la Battle Gallery.

National Army Museum / Royal United Service Institute Copyright / Notice

Manteau de Wellington

Texte

Ce manteau est présenté dans la Battle Gallery.

National Army Museum Copyright / Notice

Bannière du 105e Régiment d’infanterie de ligne

Texte

Cette bannière est présentée dans la Battle Gallery.

National Army Museum Copyright / Notice

La fuite de Napoléon après Waterloo

Texte

National Army Museum Out of Copyright / Notice

Sabre de Napoléon et son fourreau

Après la Campagne d’Egypte, des centaines de guerriers mamelouks suivirent le général Bonaparte en France. Le 13 octobre 1801, il décréta la création d’une compagnie de cent vingt cavaliers mamelouks rattachés à la Garde consulaire. Sous l’Empire, le 10e escadron du régiment de chasseurs à cheval de la Garde impériale comportait 250 cavaliers mamelouks. Ce sabre à la lame incurvée est typique de l’armement des guerriers mamelouks. A l’origine, il s’agissait d’esclaves chrétiens capturés dans le Caucase, éduqués dans la religion musulmane et entraînés à l’art de la guerre. L’un d’eux, Roustam Raza, fut le fidèle serviteur de l’Empereur jusqu’à sa trahison, après la première abdication.

Ces objets sont présentés dans la Battle Gallery.

National Army Museum Copyright / Notice

Squelette de Marengo

Marengo était un cheval arabe né en 1794. A l’âge de 5 ans, il aurait été capturé, lors de la bataille d’Aboukir, et ramené en France où il devint l’un des chevaux préférés de Napoléon. On dit qu’il le montait à la bataille de Marengo et qu’il fut renommé à cette occasion. Napoléon le chevauchait également à Austerlitz, Iéna, Wagram, mais surtout, une dernière fois, lors de la bataille de Waterloo. La fidèle monture de l’Empereur avait 22 ans lorsque les Anglais s’en emparèrent, le 18 juin 1815. Il mourut à l’âge de 38 ans, en 1832, dans le Suffolk.

Ce squelette est présenté dans la Battle Gallery.

National Army Museum Copyright / Notice

Samovar de Napoléon

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

Le Times du 22 juin 1815

Texte

National Army Museum Copyright / Notice


Sainte-Hélène

Montre offerte par Napoléon
à Sir Hudson Lowe

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

Mèche de cheveux de Napoléon

Texte

Cette relique est présenté dans la Battle Gallery.

National Army Museum Copyright / Notice

Entretien avec Napoléon
à Sainte-Hélène

Texte

National Army Museum Copyright / Notice

%d blogueurs aiment cette page :