NAPOLEON

Napoléon Ier, empereur déchu après la bataille de Waterloo du 18 juin 1815, est mort en exil à Sainte-Hélène, six ans plus tard, le 5 mai 1821. Il était sous la garde des Britanniques, sur ce confetti de l’Atlantique Sud, alors possession de la fameuse Compagnie britannique des Indes orientales, et maintenant Territoire britannique d’Outre-mer (British Overseas Territory).

Tout au long de l’année 2021, de nombreux événements viendront commémorer le bicentenaire de la mort de ce glorieux personnage. En France, 2021 Année Napoléon est coordonnée par la Fondation Napoléon, organisme reconnu d’utilité publique, qui a pour objectif de mieux faire connaître l’épopée des Bonaparte et les deux empires napoléoniens. Le label regroupe toute une série d’expositions (Archives nationales, Mobilier national, musée de l’Armée, château de Fontainebleau, Maison Chaumet, etc.), de conférences et colloques, de cérémonies, en France et à l’étranger.
En parallèle, le British Napoleonic Bicentenary Trust propose un certain nombre d’événements au Royaume-Uni, et notamment à Sainte-Hélène.

Dans le cadre de cette Année Napoléon, la Fondation culturelle francophone de Londres vous propose de découvrir l’impact de l’épopée napoléonienne au Royaume-Uni, à travers quelques Parcours Napoléon à Londres, ainsi que dans les collections de prestigieuses institutions culturelles, mais également des contenus en ligne sur différents aspects de cette Année Napoléon 2021. Cette section du site sera complétée au fil des semaines et des mois. Nous vous encourageons donc à la consulter régulièrement.

Nous tenons ici à remercier, pour leur soutien et leur confiance, la Fondation Napoléon et le British Napoleonic Bicentenary Trust, partenaires de nos activités napoléoniennes, ainsi que les institutions qui nous ont autorisé à créer des Parcours Napoléon dans leurs collections (le Royal Collection Trust, l’abbaye de Westminster, et la Wallace Collection) et à celle qui ont joué le jeu d’un « Choix des conservateurs » (les Archives parlementaires du Royaume-Uni, l’Académie royale militaire de Sandhurst, le National Museum of the Royal Navy de Portsmouth, les collections des ducs de Richmond à Goodwood House, les collections de sir Walter Scott à Abbotsford, la British Library). D’autres viendront sans doute bientôt se joindre à cette liste. Merci également aux institutions françaises qui ont accepté l’idée d’un « Choix des commissaires » parmi les œuvres exposées dans leurs expositions napoléoniennes : les Archives nationales et le musée de l’Armée.

Contact : Thomas Ménard / Chargé de projet / t.menard(a)fcfl.uk.

Retrouvez #2021AnnéeNapoléon sur Instagram, la Fondation Napoléon sur Instagram, Twitter, Facebook et Youtube, le BNBT sur Instagram, Twitter, Facebook et Youtube.


CONTENU

Message de S.E. l’ambassadrice de France au Royaume-Uni
Introduction
Bibliographie sélective
Presse et relais
Ailleurs au Royaume-Uni

Les Parcours Napoléon
Parcours Napoléon à Londres
Parcours Napoléon à l’abbaye de Westminster
Napoleon Trail at Westminster Abbey
Parcours Napoléon dans les collections royales britanniques NOUVEAU
Parcours Napoléon dans la Waterloo Chamber du château de Windsor
Parcours Napoléon à la Wallace Collection

Les « Choix des conservateurs » dans les collections britanniques
Les Archives parlementaires du Royaume-Uni (UK Parliamentary Archives) [English version]
L’Académie royale militaire de Sandhurst (RMA Sandhurst) [English version]
Le National Museum of the Royal Navy à Portsmouth [English version]
Les collections des ducs de Richmond à Goodwood House [English version]
Abbotsford, la demeure de sir Walter Scott [English version] NOUVEAU
La British Library [English version] NOUVEAU

Les « Choix des commissaires » des expositions en France
Dessiner pour Napoléon. Trésors de la Secrétairerie d’Etat, Archives Nationales.
Napoléon n’est plus, musée de l’Armée.

Les entretiens
James Bramble, directeur du British Napoleonic Bicentenary Trust.
Michel Dancoisne-Martineau, directeur des Domaines français de Sainte-Hélène et consul honoraire de France

Les dossiers
Le bal de la duchesse de Richmond à Bruxelles (15 juin 1815), par James Peill. Napoléon et Joséphine réunis chez Robilant+Voena

%d blogueurs aiment cette page :