# 7 // Le Globe

Si vous passez par Southwark Bridge et que vous avez un moment à perdre, arrêtez-vous à Park Street.
Pour y aller, rien de plus simple : quand vous êtes à l’extrémité du pont, côté Bankside, descendez les escaliers, juste après l’ancien siège du Financial Times. Au numéro 123, vous trouverez la Old Theatre Court.
Avant-hier, nous avons expliqué pourquoi Shakespeare et les autres Lord Chamberlain’s Men avaient quitté Shoreditch pour s’installer à Bankside, précisément… à cet endroit ! Une plaque très ouvragée (photographie de gauche) rappelle que le Globe, le nouveau théâtre où officiait le Barde, se tenait ici entre 1598 et 1613. Il fut en effet détruit par un incendie le 19 juin 1613, mais fut reconstruit au même endroit l’année suivante. Il fut finalement fermé, comme tous les autres théâtres de Londres, en septembre 1642. Les troupes de théâtre furent parmi les premières victimes de la victoire des Parlementaires contre le roi Charles Ier, lors de la Première guerre civile : les Puritains avaient pris le pouvoir et les plaisirs de la vie étaient désormais considérés comme immoraux et séditieux, parce qu’associés à la décadence du régime monarchique. Mais c’est une autre histoire, puisque Shakespeare était mort et enterré depuis 1616.
Derrière la grille de la Old Theatre Court, des panneaux expliquent l’histoire du lieu et de sa redécouverte, en 1989, par le service archéologique du Grand Londres, aujourd’hui rattaché au Museum of London. Les fouilles n’ont pas pu aller bien loin, puisque les bâtiments construits au-dessus des fondations du théâtre sont classés. Toutefois, le tracé des éléments trouvés ont été marqués au sol et on devine bien la forme circulaire du Globe. Son nom, « THE GLOBE », apparaît d’ailleurs sur le sol. Malheureusement, un tuyau d’arrosage le couvrait à moitié lors de notre visite et la photographie prise ce jour-là n’était pas exploitable !
A 230 mètres de là, sur les bords de la Tamise, le théâtre de Shakespeare a été reconstruit et ouverte au public en 1997 (photographie du milieu). C’est l’acteur et metteur en scène shakespearien Sam Wanamaker qui a porté le projet et le site inclus d’ailleurs une autre salle de spectacle qui porte son nom. Le Shakespeare’s Globe – c’est son nom officiel – est une interprétation des éléments découverts par les archéologues et les historiens et concernant d’autres théâtre élisabéthains. Il existait aussi des représentations du Globe sur des plans et vues de l’époque. C’est devenu aujourd’hui une des icones du paysage londonien, notamment de Bankside.
William est également présent un peu plus loin, à l’entrée du pont ferroviaire de Cannon Street, aussi connu sous le nom de tunnel de Clink Street, du côté du fameux pub Anchor. En 2016, à l’occasion du 400e anniversaire de la mort de Shakespeare, un « street artist » australien, Jimmy C., réalisa l’effigie du Barde (photographie de droite). C’est à lui que l’on doit également le portrait devenu mythique de David Bowie à Brixton.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :