# 6 // Watergate

Si vous passez par Charing Cross et que vous avez un moment à perdre, arrêtez-vous à Victoria Embankment Gardens.
Vous y tomberez sur un petit édifice assez étonnant : York Watergate. Avant-hier, nous évoquions le séjour de Pierre le Grand à Deptford. D’après les informations que l’on trouve sur internet, il débarqua le 11 janvier 1698, en provenance des Pays-Bas. Son navire fut amarré à York Watergate, où il fut accueilli par les représentants du roi Guillaume III.
Depuis le Moyen Âge, la rie gauche de la Tamise, entre la cité de Londres et le village royal de Westminster, consistait en une succession de magnifiques demeures appartenant aux principaux personnages de la Cour, grands aristocrates ou prélats. L’une d’elle était le Norwich Palace, résidence londonienne des évêques de Norwich. En 1536, elle passa au duc de Suffolk, le meilleur ami d’Henri VIII. Comme celui-ci s’était emparé de la résidence des archevêques d’York, un peu plus loin, pour en faire son palais, devenu Whitehall, le roi accorda l’ancien Norwich Palace aux archevêques d’York. On parla alors de York House. Quelques décennies plus tard, elle passa à un autre favori royal, sans doute d’ailleurs plus que favori, le puissant Georges Villiers, 1er duc de Buckingham. Quant Alexandre Dumas le décrit comme l’amoureux d’Anne d’Autriche dans Les trois mousquetaires, il oublie de préciser qu’il fut peut-être aussi celui du roi Jacques Ier !
On dit qu’au fil des siècles, les grands seigneurs avaient pris l’habitude de voyager par bateau, sur les eaux de la Tamise, plutôt que par la route qui est aujourd’hui le Strand. Cela semblait plus sûr, et sans doute aussi plus prestigieux. Du coup, toutes les demeures alignées le long du fleuve disposaient d’une entrée fluviale : watergate en anglais. Celle de York House, devenue Buckingham House, fur édifiée par Georges Villiers aux alentours de 1626. Il paraîtrait que l’édifice, peut-être conçu par le grand Inigo Jones, s’inspirait de la fontaine des Médicis au palais du Luxembourg, à Paris.
C’est donc là que, selon la tradition, Pierre Ier aurait débarqué en 1698. Sauf que Georges Villiers, 2e duc de Buckingham, avait vendu sa propriété à des promoteurs en 1672. La demeure et le domaine avaient été démantelés et de nouvelles rues percées. La vente stipulait que celles-ci devaient rappeler le souvenir des anciens propriétaires : George Street, Villiers Street, Duke Street, Of Alley , Buckingham Street, soit « George Villiers, Duke of Buckingham ». Aujourd’hui, George Street a été renommée York Buildings (mais il existe toujours une George Court dans son prolongement), Duke Street est devenue John Adam Street, tandis que Of Alley s’appelle désormais York Place. Seules Villiers Street et Buckingham Street continuent d’évoquer le souvenir du favori de Jacques Ier et de son fils. Du coup, s’il n’y avait plus de somptueuse demeure aristocratique ici, pourquoi le tsar y aurait-il débarqué ? Merci de me le dire si vous avez la réponse !
Aujourd’hui, la somptueuse York Watergate se trouve à l’extrémité de Buckingham Street, dans les Victoria Embankment Gardens. Si la porte est toujours là, où est passée l’eau ? Elle a tout simplement reculé de plusieurs dizaines de mètres, lorsque les rives de la Tamise ont été aménagées sous le règne de la reine Victoria.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :